Meditation pour cette semaine

31 mars 2017

Cinquième dimanche de Carême 2017

Le chapitre 37 d’Ézéchiel annonce le retour des exilés vers leur patrie. La vision des ossements desséchés qui reprennent vie symbolise la « résurrection » du peuple d’Israël après ses malheurs. Les versets choisis pour ce dimanche donnent la clé de cette image ; Dieu dit : « Je vais ouvrir vos tombeaux (le pays où les Israélites sont exilés) et je vous ramènerai sur la terre d’Israël. »
Avec la venue de Jésus, l’ouverture des tombeaux n’est plus symbolique ; elle est une réalité : « Je suis la résurrection et la vie : celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra. »
Ce message d’espérance compte aussi pour nous qui sommes quelques fois comme dans une tombe, refermés sur nous-mêmes sans espoir. Ne désespérons pas ! L’amour de Dieu est capable d’ouvrir tous les tombeaux et fait surgir un élan vital qui était en sommeil de mort. Le croyons-nous ? Avons-nous confiance en cette puissance du Christ ?

Que puis-je faire cette semaine ?

Je présente à la lumière du Ressuscité tous les liens qui m empêchent de vivre dans cet élan d’amour (dépendances, blessures, souffrances, caractère, …) et j’accepte de me laisser guérir, délivrer.
Je prie pour que la vie reste un don de Dieu et je vais avec miséricorde saluer quelqu‘un qui est enfermé dans sa difficulté (maladie, histoire difficile, souffrance, souci de travail …)
« Que le Seigneur du ciel change ton chagrin en joie » Tb 7,17